Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Oh my god I am a Swede

La langue des barbares

6 Février 2014, 07:59am

D’après tous les suédois que j’ai rencontrés, le suédois est une langue chantante. Après quelque temps à l’entendre constamment, oui, c’est chantant, et très brut. Tout le monde se rappelle de cette fameuse pub IKEA (si toi aussi, tu entends la chanson de la pub à chaque fois que tu entends le mot IKEA), à la fin la voix off prononce le mot « Njut », adorer, aimer, profiter. Le  ton de cette voix est tout à fait naturel : oui, ils parlent comme ça.

Accords to every swede I met, Swedish is a singing language. After few days hearing it all the time, I have to say; yes indeed it is very singing and very abrupt. Everybody knows that in France tv commercial about IKEA, where at the end a lady’s voice is singing “Njut!” I can now approve: This is exactly how it sounds.

Comme dans toutes les langues, il y a plusieurs accents aussi... Selon mon suédois c’est évident à entendre, et à reconnaître. Quand nous rencontrons quelqu'un, il se tourne vers moi disctrement en me précisant sa région d'origine (que je ne connaîs absolument pas bien sûr.) Je pense que c’est un peu comme l’accent du midi pour nous, l’accent breton, du nord... Par comparaison, les habitants de Stockholm parlerait du nez, une petite voix nasillarde très vive, un peu comme les présentateurs télé dans les années 1970’s. Les gens du Varmland, la région de mon suédois, les habitants parlent un peu plus lentement, posément, et plus dans les tons graves. Ça ressemble un peu à Dori qui parle la baleine dans le Monde de Némo. Cet accent a aussi été élu l'accent le plus joli de Suède.

Like every languages, there is several accent. Accord to Joakim, it is obvious to hear, and to recognize. When we meet someone, Joakim tells me discretely from which part of Sweden he is coming from. (But of course, I know no one of the region he is talking about). To compare with, people from Stockholm talk with the noise kind of, very fast, like our old TV host from the 1970’s. People from Varlmand are talking very slowly, like they were high with a low voice. To me it sounds like Dory in “Finding Nemo” where she is speaking whale language. It has been elected the prettier accent in Sweden.

Alors bien sûr pour moi le suédois sonne un peu genre « flutuflu ». L’alphabet compte 29 lettres (les fameuses ӓ, ӧ, å. Ça sonne comme : Ai, Eu, O.) Donc bon je me marre en disant que ce sont des sons qui existent en français, qu’on a juste couplé des lettres ensemble pour donner les mêmes sons, et que les suédois c’est juste des feignasses qui inventent des lettres. Mon suédois réplique en râlant, oui mais le suédois c’est joli, et très chantant.

Of course to me swedish sounds like « flutuflu ». Alphabet get three unknown letters, the famous ӓ, ӧ, å. I am kidding a lot about those letters, saying to Joakim that it exist in French, we just couple two letters and it gives the same sound, that ӓ, ӧ, å are just lazy letters. Joakim answer back a bit frustrated, “yes but Swedish and pretty, and besides, it is like we are singing all the time”. 

Il y a quelques mots magique en suédois, juste quelques petites expressions à savoir, et il est possible de parler suédois couramment :

  • Jaha. Il s’agit de « merci », Ja, avec une petite extension. Il faut le dire de manière désintéressée, et ça se prononce « Ya-haaaw ». Ce mot est magique, et permet de répondre à toutes les questions, ou juste acquiescer, ou même donner son avis. Selon l’intonation, cela peut vouloir dire : oui, non, peut-être, je ne sais pas, tu me saoules avec tes questions tu ne vois pas que je suis occupée ?
  • Tak tak. Ça signifie merci.
  • Hej. A prononcer Hey. Il s’agit à la fois de bonjour, et au revoir. Cela dépend de la manière de le dire, et comme le mot merci, il y a possibilité de le doubler, hey hey !

Et c’est tout. Avec ces trois mots, il est possible de vivre en Suède, car comme je l’expliquerai plus tard, les suédois n’ont pas besoin de plus.

There are several magic words in swedish. Just need to know three of them and you can speak an entire conversation with a swede.

  1. Jaha. Means “yes”, “Ja”, but with a little extension. It has to be said like you’re disinterested and do not care at all about what people say. This is a magic word, you can use that to answer anything, or agree, or just say your opinion. It depends of how you say it. It can mean, accord how you say it: Yes, No, Maybe, I don’t know, you’re annoying, you don’t see that I am busy as hell?
  2. Tack. It means thank you. You can double it, Tack tack, it means you are super happy and you really want to thank.
  3. Hej. You have to pronounce it hey, and as the word “thank you”, you can double it.

And that’s it. With those words you can live in Sweden easily, because as I will explain later, Swedish doesn’t need more.

And that’s it. With those words you can live in Sweden easily, because as I will explain later, Swedish doesn’t need more.

Finalement, on m'a souvent posé la question, qu'est ce qu'il en est des autres langues scandinaves? C'est simple: Tout les pays du Nord ont environs la même origines (sauf la Finlande). Nous parlerons donc de la Norvège, le Danemark et la Suède. Il s'agit d'un mélange franco/anglo/allemand, avec les bonnes sources latines qu'on sent bien dans toutes les terminaisons qui changent pour un oui, pour un non.

  • Le Norvégien: Les gens du Varmland (la région où j'habite) n'ont aucun problème à comprendre le norvégien, même si quelques mots diffèrent (Je pense que l'on peut comparer le norvégien et le suédois à la relation anglais/américain.) Mais les habitants de Stockholm auront plus de problème pour communiquer avec les norvégiens. En ce qui concerne l'écrit, le norvégien comporte une lettre inconnue en Suède, remplaçant le  ӧ: Il s'agit du O barré, le Ø. Les rares fois où je me suis rendue en Norvège avec mon suédois, il se foutait littéralement de la langue norvégienne, mais en ce qui me concerne, c'était l'hôpital qui se foutait de la charité. 
  • Pour le Danemark, tous les suédois répondront en se foutant bien du dannois: "La langue parlée au Danemark, ce n'est rien de plus que des dannois parlant le suédois avec un hamburger dans la bouche." N'ayant pas le recul nécéssaire, je ne peux pas expliquer cette blague.
  • La Finlande; c'est un peu l'alien scandinaves. Avec une langue venue de nulle part, partagée par aucune autre culture excepté le Pays Basque (??), c'est l'une des langues les plus dures à apprendre, avec l'islandais. Personne ne comprend le finlandais d'instinct, et les finlandais se sentente incompris. 

Sur la photo, une copie d'un élève suédois, au musée nationale à Stockholm.

 

Finally, a lot of people asked me, what is the difference between Scandinavian languages? It is very easy: All northern country get approx. the same origin (except Finland). We will talk about Norway, Denmark and Sweden, which you can feel the German/English/French mix kind of, with strong Latin root, because of ends of word that change like a girl change her clothes.

  1. Norwegian: People from Varmland (part of Sweden where I am apparently living now) has no problem to understand Norwegian, even some word are the same. But Stockholm people have more problems to understand it. (Question of accent). For the writing part, norwegian get an unknown letter for the Swedish, it is “Ø”. Every time I have the honor to visit Norway, Joakim is laughing so hard by reading Norwegian. But for me, it sounds exactly the same.
  2. For Denmark, Joakim told me many times: It is like a guy speaks Swedish with a hamburger in the mouth. I have to say I still do not have an idea about how it sounds when a guy talks Swedish with a hamburger in the mouth.
  3. Finish is the alien of Scandinavian language, from European language. From world language actually, since it is from nowhere. Only linked with Basque Country (Baskien for Swedish reader) and we still do not know why. Nobody understands them, and Finish people don’t feel understood.

The picture, it is a Swedish copy in Stockholm national museum.

La langue des barbares

Commenter cet article