Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Oh my god I am a Swede

Balance man, cadence man, trace la glace

1 Avril 2014, 10:30am

Publié par Diane

Le sport principal ici, ce n’est pas le football : C’est le hockey.

De temps en temps, Joakim revient fièrement de sa journée de travail avec deux tickets de hockey, « ce soir je t’emmène à la patinoire ! » Ce n’est certes pas très romantique mais c’est un moment que je raterai en aucun cas. Le hockey sur glace est l’un des sports les plus violents possibles. Bien sûr étant à Karlstad, je supporte malgré moi l’équipe locale, que je prononce « Falliastad » à défaut de connaître la vraie orthographe. Le vert est la couleur de l’équipe.

The principal’s sport here isn’t football: It is hockey. Times to times, Joakim very proudly gives me two tickets for a match, “tonight I invite you to see hockey!” It isn’t very romantic but it is a thing that I will never miss. Hockey on ice is one of the most violent sports I ever seen. Of course, since I am in Karlstad, I am supporting the local team, which is Färjestad.

Comment se déroule un match de hockey ? Il y a en tout trois périodes de 20 minutes, espacées de 20 minutes entre elles. Un goal, et cinq joueurs. Lorsque l’équipe locale débarque sur la glace, ils mettent littéralement feu à la glace. De la fumée, de la musique entraînante, des colonnes de feu sur les côtés, rien n’est laissé au hasard pour le spectacle. Un commentateur hurle au micro le nom des joueurs, le stade entier crie. Puis quand l’équipe invitée arrive sur la glace, est houhoutée. On retire les colonnes de feu, et la fumée.

Les règles me sont toujours un peu floues, des fois l’arbitre sort des mots tel que : « ICING ! » et tout le monde râle, Joakim jure en suédois, et me regarde de manière outrée parce que je ne réagis pas. « Euh je suis sensée faire/dire quoi ? Taper les poings sur la table ou crier de joie ? ». Alors bien sûr oui je comprends de plus en plus quand il y a faute, ou pourquoi c’est important que le palet sorte de la zone pour pouvoir changer de joueurs etc. Pourquoi des fois les joueurs qui font des fautes doivent s’asseoir « au coin » pendant deux minutes, voire plus.

So what is a hockey match? Well I am not a specialist, but I know there is three times one period of 20 minutes, one goal keeper and five players. When the local team arrives on ice, ice is on fire. There is smoke, crazy light like in night club, dance music, a commentator is screaming in the microphone… Like a commercial on TV for a energy drinks. When the invited team arrives on ice, no light anymore, smoke disappear, fire shut down, and finally people in stadium hoot them.

For me, rules are still confusing; sometimes referee is yelling “ICING!” and everybody is bitching, Joakim swear in Swedish, and look at me with big blue surprising eyes: “Why are you not as offended as me?” “Well sorry sweetie, I just do not understand everything happening here. The fact that you’re speaking Swedish makes it worse”. Of course I do now know some mistake, and some moves on the ice, why players are “grounded” two minutes or more.

L'équipe de Karlstad arrive sur la glace

L'équipe de Karlstad arrive sur la glace

« Le coin » est l’endroit où les joueurs qui ont fauté doivent se tenir pendant un certain laps de temps fixé par l’arbitre, selon le degré de fautes. Deux minutes c’est extrêmement long, quand tu te retrouves 4 joueurs seulement face à une équipe complète (de cinq donc.) Le but n’est pas de marquer, mais de défendre lorsqu’une équipe est incomplète.

When players are grounded, it is because they have made a mistake. So they have to sit facing the team in kind of jail, during two minutes of more. It is very long in a 20 minutes period, extremely long when there are only 4 people fighting against 5. Goal isn’t to win, but to defend in that time.

Alors le hockey n’est pas un sport d’endurance, quand tu joues, tu attaques méchamment pendant quelques secondes/minutes et après il faut se reposer. Cela fait environ une vingtaine de personnes pour une seule équipe, et un joueur pourra jouer jusqu’à 5 fois voir plus dans un match pendant une minute, deux, ou moins. Donc comme je l’ai dit, c’est un sport extrêmement violent. D’ailleurs les joueurs pour rigoler se taclent souvent la gueule, sévèrement contre les parois de la patinoire. Donc je ne sais pas, peut être que c’est sympas de se faire tacler, peut être que c’est un moyen de voir si tout va bien. Peut-être que c’est une bonne manière de se dire « hey ça fait longtemps ! Viens on se fait un hockey-câlin aha. » Et hop ça se tacle. Et que ça se tape dessus avec les crosses, et que ça se bagarre sur la glace, et que ça s’insulte « go buy yourself a cheeseburger you fatfuck ! » (Véridique). D’ailleurs il y a une célèbre règle, celle qui oblige à additionner 2 minutes « au coin » si y a du sang. Et y en a souvent.

So hockey isn’t an endurance sport. When you play, you play hard and meanly, giving everything you have during few minutes/seconds. It is also a very violent sport. Some player tackles other player because he has the puck, but sometimes just for fun, to check if everything is alright. I don’t know maybe it is a good sign if you get tackle without having the puck because it happens a lot, maybe it is a good way to say “hey there has been a long time since we saw each other, here hockey hug aha.” And there is stick fight, and fight without anything just like this, and there is free injure “go buy yourself a cheeseburger you fat fuck!” (Veracious.) There is that famous rule in Sweden, if there is fight with blood, the grounded player get automatically 2 more minutes. And there is often blood.

Les gens qui nettoient le sang sur la glace

Les gens qui nettoient le sang sur la glace

Les supporteurs sont généralement super motivés, à coup de chants, d’applaudissements, de houhoutage. Lorsque l’équipe locale perd un joueur « au coin », soit deux minutes ou quatre, on peut être sûr que ce sera autant de minutes de sifflements, d’injures suédoises.

Supporters are commonly on fire, singing, clapping, and hooting. When local team lose a player who is grounded, during two minutes or four, you can be sure that your ears will bleed of all the whistling, screaming, swearing.

Les supporteurs en folie

Les supporteurs en folie

En ce moment, c’est la coupe de Suède ou un truc comme ça. Donc les dix meilleures équipes se rencontrent les unes des autres, et tous les suédois sont à cran. Donc la dernière fois, je suis allée voir les titans sur la glace. Enfin, « titan », le plus petit des joueurs a environ 17 ans... C’était « Falliastad » contre une autre équipe, j’ai oublié le nom, se battant pour la coupe de Suède. Falliastad a marqué 4 buts, dont les trois premiers pendant la première période... Autant dire que le stade était en feu ! Du coup quand je suis rentrée, assise sur la place arrière de mon nouveau super vélo de ville avec Joakim pédalant à l’avant, et comme il en bavait un peu faut le dire, je l’ai supporté à la manière suédoise : Il suffit de d’applaudir trois fois très vite, puis d’écarter les bras en « v » devant soi. Lorsqu’on écarte les bras il suffit de beugler le nom de son équipe. Alors le spectacle était assez bizarre, j’imagine, pour ceux qui marchaient sur le côté pour rentrer à la maison, de voir un suédois en sueur pédaler avec une étrangère à l’arrière pleurant de rire en « supportant » celui qui pédalait.

These days, it is the Swedish cup or something. It is as I understood very important, 10 best teams are competing against each other. Swedish are pretty nervous right now. So last time, we went to see titans on the ice. It was Falljastad against another team, that I forgot, but it sounded like “flutuflu”. Falljastad played pretty well, stadium was on fire! So when we get home by bike, Joakim riding the bike, me sitting behind, I supported him as the local team did: You just have to clap three times your hand and then spread your arms in a “V” shape in front of you, while yelling who you’re supporting. So I guess it was a weird show, a poor sweating guy riding the bike getting supported by a crying of laugh girl sitting behind him. What a day!

Le hockey est quelque chose de vraiment sacré ici. Une des premières phrases que j’ai apprises était destiné à un ami de Joakim qui supporte l’équipe de Lindköping, et qui veut dire à peu près : Lindköping n’a aucune chance maintenant ou jamais, et Perr Ärbran - un de ses joueurs phare- est sur estimé ! » Et là, Joakim fier comme un coq lorsque je suis capable de réciter sagement  mon petit monologue.

Hockey is very important here. One of the first Swedish sentences I could say was destined to Joakim’s friend, who is supporting Lindköping team: “Lindköping gets not chance now or ever, Perr something is over rated”. And Joakim is proud every time I can say that sentence without any mistake.

Commenter cet article

Marion 14/05/2014 11:36

Je kiff ton blog et tes petites histoires!!!
J'avais activé le suivi pour être prévenu des nouveaux articles et pourtant j'avais raté celui là!!
Bonne continuation dans le plus beau pays du monde ;)
Marion