Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Oh my god I am a Swede

Le fika

3 Février 2014, 17:09pm

C’est un nom un peu barbare je l’accorde : Le fika.  Le fika est un concept très scandinave, inconnu en France.

Qu’est-ce qu’un fika ?

C’est l’équivalent du goûter français. Une boisson chaude, sûrement du thé ou du café (les suédois sont les champions du monde en volume de café englouti par habitant), avec une petite viennoiserie. Quand je parle de viennoiserie, je ne fais pas allusion au pain au chocolat/croissant, mais je parle de quelque chose d’encore plus lourd, beaucoup plus calorique, qui tient bien au corps parce que eh oh faut pas déconner, il caille ici. Ça peut être de la glace (oui en plein mois de janvier avec moins 14° dehors, j’ai mangé de la glace au toblerone), des rouleaux de chocolat qu’ils appellent si joliment des "dammsugari", c'est à dire des « aspirateurs ». Ça peut être aussi des « semlas », espèce de Paris-Brest mais avec de la pâte d’amande et de la crème sans sucre, qu’on mange beaucoup en Janvier (comme une sorte de chandeleur.) On peut aussi s’empiffrer de « kanelbulle » (ça fait envie hein), des petits pains à la cannelle, il aiderait à hiberner tant il est bourratif. Il y a aussi plein de gâteaux mais ça, j’en parlerai plus tard.

Une sorte de goûter, donc. Sauf que dans le nord, il n’y a pas d’heure pour le fika : toutes les occasions sont bonnes pour s’arrêter un peu et s’enfiler des trucs sucrés. Le matin pendant la pause, après le repas pendant le moment de flottement de la digestion, à quatre heure parce qu’on a un creux, plus tard dans la soirée parce qu’on a bien déblayé la neige dehors, quand on se rend chez des copains, quand on visite la famille, parce qu’on s’ennuie... On prend un fika. Bien sûr la Suède regorge de petit salon de thé où on peut s’arrêter boire quelque chose. Du côté français, on dira : On va prendre un café ? Ici, c’est plutôt : On va prendre un fika ?

 

Sur la photo, un fika bien tradi, avec glace vanille toblerone/café au lait.

Le fika

Commenter cet article